RÈGLES GÉNÉRALES D’HYGIÈNE ET DE SALUBRITÉ

> Arrêté du 11 mars 2009

<’h1′ class='av-special-heading-tag 0-overwrite 0-GÉNÉRALES av-medium-font-size-overwrite av-medium-font-size-» av-small-font-size-overwrite av-small-font-size-» av-mini-font-size-overwrite av-mini-font-size-»' itemprop="headline" >’RÈGLES

UN CADRE ADAPTÉ

Mon institut est composé d’un salon d’accueil et d’une salle technique pour la réalisation des maquillages permanents. J’interdis l’accès des animaux à la salle technique.

Je réalise les tatouages dans une salle technique exclusivement consacrée à cette fonction.
 Elle comprend :
– des sols et plans de travail en matériaux lisses, non poreux, résistants à l’usage répété de produits désinfectants et d’entretien ; 
– des surfaces lessivables, non textiles.
– Une zone de lavage des mainsElle comprend un lavabo avec robinet à fermeture automatique ou mécanique, non manuelle, un distributeur de savon liquide et un distributeur de serviettes à usage unique.

HYGIÈNE DES LOCAUX

Le nettoyage de la salle technique est réalisé quotidiennement par décontamination en un temps avec un produit détergent- désinfectant pour sols, surfaces et mobiliers portant mention de la norme NF EN 1040 et NF EN 1275.

Le mobilier de la salle technique fait l’objet d’un essuyage humide avec un support non pelucheux à usage unique imprégné de détergent-désinfectant, au moins une fois par jour.
Entre chaque client, toutes les surfaces utilisées sont nettoyées et désinfectées.
En cas de souillures biologiques, cette salle et son mobilier sont nettoyées sans délai avec un support non pelucheux à usage unique imprégné d’un détergent-désinfectant.

L’HYGIÈNE DES MAINS

Je réalise un lavage hygiénique des mains avec un savon liquide antiseptique ou une solution moussante antiseptique portant mention des normes NF EN 1040 et NF EN 1499, utilisé selon la procédure standardisée de lavage des mains décrite dans l’annexe A de la norme NF EN 1499.

Après la désinfection des mains et pour la réalisation de l’acte, je m’équipe de gants à usage unique. Les gants utilisés sont en latex, ou matière équivalente en cas d’allergie au latex. Ils sont marqués CE et correspondent aux dispositifs médicaux de classe II-a pour les gants stériles et de classe I pour les gants non stériles. Les gants sont changés entre deux clients, et, au minimum, toutes les deux heures au cours d’une même intervention.

ASEPSIE ET CONDITIONNEMENT DES MATÉRIELS

 À chaque séance, pour chaque client, les aiguilles pénétrant la barrière cutanée sont stériles et à usage unique. Les supports d’aiguilles (buses) sont stériles et jetables.

Les autres éléments reliés aux matériels cités et qui n’entrent pas en contact avec la peau ou la muqueuse du client subissent un nettoyage avec un produit détergent-désinfectant portant mention des normes NF EN 1040, NF EN 1275 et NF T72- 180.

Aussitôt après chaque utilisation, tout matériel réutilisable est démonté puis mis à tremper par immersion totale dans un bain de produit désinfectant de haut niveau.

Cette pré-désinfection associe obligatoirement 4 facteurs : l’action chimique (détergent), l’action mécanique (brossage), la température et le temps; ce nettoyage est suivi d’un rinçage abondant à l’eau et d’un séchage soigneux.

Le matériel est ensuite traité dans un bac à ultrason suivant les recommandations du fabriquant.

Il est enfin étiqueté et conditionné dans un endroit propre et sec.

RÈGLES D’HYGIÈNE SPÉCIFIQUES DU TATOUAGE

Je prépare la table de travail avant l’acte de la manière suivante:
– Après avoir été préalablement désinfectée, elle est équipée d’un champ à usage unique sur lequel sont déposées les capsules, l’encre de tatouage et l’eau de rinçage qui ont été préparées à l’avance
– En cas d’utilisation de vaseline, celle-ci est prélevée de son conditionnement d’origine à l’aide d’un dispositif à usage unique
– Le protocole d’élimination des déchets assimilés aux déchets d’activités de soins à risque infectieux (notamment aiguilles, gants, cotons, etc) respecte la réglementation. Ces déchets sont jetés dans des bacs et sacs spécialisés puis collectés par une société spécialisée pour incinération.

PROTOCOLE SPÉCIFIQUE DE LA ZONE À TATOUER

La zone cutanée ou muqueuse à tatouer, propre et sans lésion, est préparée en respectant le protocole suivant en quatre phases :

  1. Détersion par solution moussante antiseptique de la même famille que l’antiseptique utilisé à la phase 4
  2. Rinçage
  3. Séchage
  4. Antisepsie dermique comprenant deux badigeons successifs d’un antiseptique répondant aux normes NF EN 1040 et NF EN 1275

RECOMMANDATIONS